Home / Bourse / Actions ou obligations: comment choisir ?

Actions ou obligations: comment choisir ?

De nombreux investisseurs débutantsne souhaitent pas toujours se lancer dans les devises, les matières première ou les indices ou souhaitent simplement diversifier leur portefeuille pour une meilleure capitalisation.

C’est la raison pour laquelle certains se penchent sur les action ou les obligations. Voici un aperçu qui pourra aider celles et ceux qui désirent investir dans ces produits financiers à les comprendre…

Les obligations

Une obligation est un titre négiciable qui représente une des partie égale d’un prêt accordé à une entreprise privée, un etat, ou à une collectivité publique au cours de l’émission d’un emprunt. En d’autres termes, c’est une créance sur l’émetteur d’un titre. Sa rémunération est la plupart du temps effectuée sous forme de paiement d’intérêts.

Les actions

Une action est un titre de propriété qui représente une portion du capital dans certaines entreprises. Une action peut rapporter un dividende et ouvre un droit de vote à son déétenteur. Les actions peuvent être cotées en Bourse. Un investisseur possédant des part du capital d’une entreprise est un « actionnaire ».

Le choix entre actions et obligations est une question de sécurité et concerne le risque que l’investisseur souhaite prendre. En effet, les obligation présentent un niveau de risque moindre comparé aux actions. Voici des exemples de répartition d’un portefeuille ( à titre indicatif) en fonction de l’attitude face au risque (les actions sont représentées par les investissements dans les entreprises de valeurs différentes, selon leur taille et leur croissance):

DEFENSIF

(les chiffres sont exprimés en pourcentage du capital investi)

  • Obligations d’entreprise 40
  • Obligations d’Etat 40
  • Indice SP500 2
  • Entreprises Petite Valeur 4
  • Etreprises en Croissance 3
  • Large Valeur 4
  • Large Croissance 3
  • Entr. Int. Petites 2
  • Entr.Int Larges 2

CONSERVATEUR

  • Obligations d’entreprise 30
  • Obligations d’Etat 30
  • Indice SP500 4
  • Entreprises Petite Valeur 7
  • Etreprises en Croissance 7
  • Large Valeur 7
  • Large Croissance 7
  • Entr. Int. Petites 4
  • Entr.Int Larges 4

CLASSIQUE

  • Obligations d’entreprise 20
  • Obligations d’Etat 20
  • Indice SP500 8
  • Entreprises Petite Valeur 10
  • Etreprises en Croissance 10
  • Large Valeur 10
  • Large Croissance 10
  • Entr. Int. Petites 6
  • Entr.Int Larges 6

AGRESSIF

  • Obligations d’entreprise 10
  • Obligations d’Etat 10
  • Indice SP500 12
  • Entreprises Petite Valeur 13
  • Etreprises en Croissance 13
  • Large Valeur 13
  • Large Croissance 13
  • Entr. Int. Petites 8
  • Entr.Int Larges 8

ULTRA-AGRESSIF

  • Obligations d’entreprise 0
  • Obligations d’Etat 0
  • Indice SP500 16
  • Entreprises Petite Valeur 16
  • Etreprises en Croissance 16
  • Large Valeur 16
  • Large Croissance 16
  • Entr. Int. Petites 10
  • Entr.Int Larges 10

Nous pouvons voir à travers ces exemples que plus l’investissement devient agressif (donc de plus en plus soumis à la volatilité et donc au risque), plus l’investissement dans les obligations disparait au profit des actions.

Conclusion:

Le choix entre actions et obligation dépendra essentiellement du Risk/Reward que souhaite réaliser l’investisseur. Rappelons également que ces produits financiers peuvent se trader sur le Forex via un courtier en ligne. L’investisseur décidera s’il souhaite arbitrer lui-même ses transactions ou s’en remettre à un courtier classique, comme sa banque au moyen d’un compte-titres, mais qui lui prendra bien plus de frais que le Forex.

About Laure

Check Also

Stock-Trading-Software

Quelques conseils pour les débutants souhaitant gérer leur budget (4)

Nous allons poursuivre notre série d’articles en considérant que vous avez pris connaissance des 3 ...